Invitée de Quotidien ce jeudi 10 juin, la patineuse Sarah Abitbol s'est confiée sur ses relations avec Nathalie Péchalat après son terrible témoignage sur les viols dont elle a été victime mineure de la part de son entraîneur.
"Je ne me sens pas désirée" : Sarah Abitbol regrette de ne pas travailler avec Nathalie Péchalat, présidente de la Fédération française des sports de glace

En janvier 2020, Sarah Abitbol révélait dans son livre Un si long silence avoir été agressée sexuellement et violée par son entraîneur - Gilles Beyer, surnommé "Monsieur O" par la championne - lorsqu'elle était mineure. Dans ce témoignage glaçant, la patineuse artistique racontait avoir été abusée une première fois à 15 ans puis de façon répétée sur une période de deux ans. Alors adolescente, la championne de France et médaillée de bronze aux championnats du monde en couple en 2000 s'était tu à l'époque sur les terribles faits et n'a eu le courage de parler qu'à 44 ans. Mais ce courage a donné la force à d'autres sportives de témoigner elles aussi des abus sexuels subis dans leur milieu.

Le témoignage de Sarah Abitbol a aussi provoqué un grand ménage au sein de la Fédération française des Sports de glace. Soupçonné d'avoir couvert les agissements de Gilles Beyer, son président Didier Gailhaguet a démissionné sous la pression et a été remplacé par la patineuse Nathalie Péchalat. La compagne de Jean Dujardin s'est donné pour mission de s'assurer que de tels faits ne se reproduisent jamais. Mais la nouvelle direction a-t-elle tendu la main à Sarah Abitbol pour entamer ensemble cette reconstruction ? Invitée de Quotidien ce jeudi 10 juin, la championne de patinage artistique a révélé que non, elle ne travaillait pas avec Nathalie Péchalat à son grand regret. Sarah Abitbol a pourtant offert son aide à cette dernière, sans...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >