Véritable incubateur de talents, le "Jamel Comedy Club", créé par Jamel, fête sa décennie. À cette occasion, l'humoriste et ses invités proposent un gala placé sous le signe de la “déconne”. Interview.
Jamel Debbouze : "Les jeunes ont besoin de se faire entendre"

C’est avec les humoristes Az, Paul Mirabel et Samuel Bambi que vous avez préparé ce gala exceptionnel. Pourquoi eux ?

Jamel Debbouze : Ils font partie de cette nouvelle génération qui compose la pépinière de talents du Jamel Comedy Club. Avant eux, le programme a révélé Blanche Gardin, Fabrice Éboué, Thomas Ngijol. Puis, il y a eu une deuxième vague, avec Malik Bentalha et Alban Ivanov. Et, aujourd’hui, c’est comme s’il s’agissait d’une troisième promotion de talents, encore meilleure que les précédentes. Je suis bien placé pour vous dire qu’un niveau a été franchi dans le stand-up.

Pourquoi avoir choisi le Paradis Latin, à Paris, pour décor ?


J’avais vu Florence Foresti y jouer son spectacle, et ça m’avait donné des idées. Quand le cabaret rencontre le stand-up, voilà ce que cela donne, et je vous garantis que c’est réussi... et en total respect avec les consignes sanitaires !


Que pensez-vous de Fary ou de Kev Adams qui ont, eux aussi, ouvert des comedy club dans la capitale ?


C’est dans l’ordre des choses. Cela veut dire que le stand-up, à l’instar du hip- hop, a rencontré son public. Il se passe tellement de choses dans nos sociétés que les jeunes ont besoin de se faire entendre.

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >