Jeudi dernier, un grand hommage national s'est déroulé dans la cour des Invalides à Paris en l'honneur de Jean-Paul Belmondo. A ce moment-là, TF1 proposait une édition spéciale présentée par Gilles Bouleau. Ce dernier a eu du mal à retenir son émotion.
"J'ai eu du mal à garder mon émotion" : proche de Jean-Paul Belmondo, Gilles Bouleau raconte la difficulté de commenter la cérémonie hommage

Le 6 septembre dernier, Jean-Paul Belmondo est décédé à l'âge de 88 ans. Dans un communiqué transmis à l'AFP par son avocat, ce dernier indiquait que l'acteur était "très fatigué depuis quelque temps" et qu'il s'est "éteint tranquillement". Véritable monstre sacré du cinéma français, celui qu'on surnommait le Magnifique a eu droit à un hommage national d'envergure dans la cour des Invalides. Mille personnes et de nombreuses personnalités se sont réunies autour du cercueil de Jean-Paul Belmondo et le chef de l'Etat a prononcé un discours empreint d'émotion devant des millions de téléspectateurs. Le lendemain, vendredi 10 septembre, ses obsèques ont eu lieu à l'église Saint-Germai-des-Près dans le VIème arrondissement de Paris. Plusieurs chaînes de télévision ont bouleversé leur programmation afin de retransmettre l'hommage à Jean-Paul Belmondo. Le soir de son décès, TF1 diffusait un JT spécial dans lequel les différents aspects de la vie de l'acteur ont été développés.

Gilles Bouleau présentait cette édition spéciale et ce mercredi 15 septembre dans Soir Mag, le journaliste phare de la Une a expliqué que cela a été difficile pour lui de présenter son journal. "C'était difficile. Parfois vous commentez une cérémonie dédiée à une personnalité (...) mais vous n'êtes pas lié à cette personne par des sentiments. Dans le cas de Jean-Paul Belmondo, c'est quelqu'un que j'ai rencontré il y a quelques années et avec qui j'ai...

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >