Nouveau petit tacle au gouvernement ce mercredi, dans le JT de 13h de TF1. Cette fois, c'est Jacques Legros qui est monté au créneau au sujet de la gestion de la crise sanitaire !
Jacques Legros : son nouveau tacle au gouvernement sur "les incohérences du déconfinement"

Chacun son tour ! Si depuis le début de cette crise sanitaire, on a pris l'habitude de voir Jean-Pierre Pernaut lâcher ses coups contre "l'incohérence" du gouvernement ou l'insouciance de certains citoyens, Jacques Legros n'est pas en reste. Souvenez-vous, le joker du JT de 13h de TF1 avait pesté en direct contre les services allégés de la Poste durant le confinement. Nouvel acte ce mercredi, cette fois autour du plan de relance du secteur de l'automobile annoncé hier en fin d'après-midi par Emmanuel Macron. A la veille des annonces d'Edouard Philippe sur la phase 2 du déconfinement (le 2 juin), le journaliste a pointé une incohérence : comment vouloir relancer l'industrie automobile quand l'autre urgence est de sauver... la planète !

Sauver l'emploi ou la planète ?

Dès les titres du JT, Jacques Legros a ainsi pointé cette contradiction : "Acheter une voiture pour sauver l'emploi... et la laisser au garage pour sauver la planète, c'est l'un des paradoxes du plan de relance automobile du gouvernement." Un "paradoxe" explicité par François Lenglet, monsieur économie de la chaîne : "Ce qui est frappant, ce sont les contradictions de la politique pour l'automobile. D'un côté on nous incite à acheter des voitures neuves pour sauver l'emploi. De l'autre, dans les villes, tout est fait pour nous empêcher de nous en servir : pas de stationnement, moins de voies de circulation, des taxes sur les carburants... En fait l'Etat voudrait qu'on achète des voitures...