En 1992, l'acteur fétiche de Sergio Leone réalisait un western crépusculaire dans lequel il dynamitait, avec brio, un genre qui l'a rendu célèbre.
Impitoyable (France 3) : Pourquoi Gene Hackman a-t-il failli refusé de jouer dans le film de Clint Eastwood ?

En 1982, David Webb Peoples, scénariste de Blade Runner, chef-d’oeuvre du cinéma de science-fiction, écrivait le script d’Impitoyable. Clint Eastwood, déjà auteur de trois westerns (L’Homme des hautes plaines, Josey Walls hors-la-loi et Pale Rider), en a immédiatement acquis les droits, d’autant plus que Francis Ford Coppola était sur les rangs. Pourtant, il a gardé le scénario dans ses tiroirs pendant dix ans, le temps d’atteindre l’âge du héros. Ou, plutôt, de l’antihéros : William Munny, un tueur à gages rangé des diligences, qui ne sait plus monter à cheval ni dégainer son six-coups. « Quand la légende dépasse la réalité, on publie la légende », lançait James Stewart dans le célèbre western de John Ford L’homme qui tua Liberty Valance.

Eastwood fait exactement l’inverse : Impitoyable montre une réalité violente, où les justiciers, as de la gâchette, n’existent pas. "Ça ne m’intéresse pas, ces héros qui mettent la main au pistolet sans trembler, qui visent toujours juste et repartent sans état d’âme, explique-t-il. C’est difficile de tirer sur un homme, c’est plein de douleur et de regret, et l’avoir fait change un être." Munny, le bandit mal repenti qui se laisse reprendre par l

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >