L'actrice, restée longtemps discrète sur sa vie privée, se dévoile dans un livre consacré à sa fille autiste. Une démarche parfois douloureuse.
Hélène de Fougerolles se confie sur sa fille autiste : "Je devais arrêter de me sentir coupable de l’état de mon enfant"

Toujours lumineuse à l’écran, Hélène de Fougerolles, vedette de la série Balthazar qu'elle a récemment quittée, a longtemps caché un quotidien difficile au côté de Shana, sa fille unique, diagnostiquée autiste à 13 ans. Comme elle l'a fait dans l'émission Sept à Huit, laissant couler ses larmes au point d'avoir un moment regretté cette interview qui l'a "dévastée", l'actrice revient sur ces moments compliqués dans T’inquiète pas, maman, ça va aller (éd. Fayard), un livre plein de sincérité et une superbe déclaration d’amour à son enfant qui sortira ce mercredi 24 février. Rencontre.

Télé-Loisirs : Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire ? Hélène de Fougerolles : J’en avais envie depuis dix ans, tout en ayant du mal à parler de la différence de Shana, même à mes amies… J’ai souvent stoppé l’écriture, c’était un travail aussi difficile que thérapeutique. Je devais arrêter de me sentir coupable de l’état de mon enfant, alors que des médecins me l’ont imputé durant des années. Je suis allée au bout dans l’espoir d’aider d’autres mamans à déculpabiliser. Moi, je me sens libérée d’un poids énorme.

Vous venez de quitter la série Balthazar. Durant ces années, comment êtes-vous parvenue à concilier vos vies pro et perso ?Shana m’a déjà accompagnée sur un tournage, mais je n'acceptais pas les projets qui m’éloignaient d’elle trop longtemps. Vivant en garde partagée, elle n’était auprès...

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !