A quelques jours du dernier JT de 13h de Jean-Pierre Pernaut, Harry Roselmack a évoqué la longue carrière de son collègue de TF1. Entre hommage et critiques.

C'est une page de la télévision française qui va se tourner le vendredi 18 décembre prochain. Jean-Pierre Pernaut présentera son dernier 13h entouré de tous ses collègues du JT de TF1. Le journaliste qui passera la main à Marie-Sophie Lacarrau en direct aura même les honneurs d'un documentaire juste après son ultime édition. Le soir même, ce sera C8 qui consacrera sa soirée à la dernière 'star de l'info'. Invité de Touche pas à mon poste mercredi soir, Harry Roselmack, qui avait pris la tête du 20h de la première chaîne de 2006 à 2011, a évoqué cette figure du PAF. La bande de Cyril Hanouna avait préalablement souhaité savoir quel journaliste avait les faveurs de l'animateur de Sept à huit. "J'aime beaucoup David Pujadas (LCI) et j'aime beaucoup un monsieur qui a fait de la radio à l'époque. Quand j'étais jeune la musicalité de sa voix berçait mes oreilles, c'est Jacques Esnous, qui est désormais le directeur de l'info de RTL".

Dans la catégorie des 'très grands', difficile pour Harry Roselmack "de ne pas citer Patrick Poivre d'Arvor pour la durée déjà de sa présentation (1987-2008) et pour l'impact qu'il a eu chez les gens, il est rentré chez les gens." Et le journaliste de poursuivre son analyse, en décochant une légère pique à son confrère du 13h : "Jean-Pierre Pernaut est du même acabit (1988-2020). Alors c'est vrai qu'il y a eu une période, il y a quelques années, où je n'étais pas toujours d'accord avec des petits...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >