INTERVIEW. Hadja Cissé est l'une des aventurières marquantes de Koh-Lanta. Membre de la tribu de l'Est, puis de l'équipe rouge, la handballeuse s'illustre par ses atouts physiques et son fort tempérament. Pour Planet, elle revient sur son expérience et les critiques sur les réseaux sociaux.
Hadja (Koh-Lanta Les 4 Terres) : "citation interview"©hadjanas/ALP/LaurentVu/TF1Capture Instagram

"La survie, c’est ce qu’il y a de plus dur sur Koh-Lanta"

Une aventure unique en son genre. Voilà ce qu’ont vécu les naufragés de Koh-Lanta durant plusieurs mois sous le soleil des Fidji. Comme chaque vendredi soir depuis la fin du mois d’août sur TF1, ces apprentis naufragés venus du Nord, du Sud, l’Ouest et de l’Est de la France, s’affrontent et tester leurs limites dans les épreuves sportives et la survie.

Parmi les 24 nouveaux aventuriers de Koh-Lanta Les 4 Terres, certains se démarquent par leurs aptitudes physiques, leurs expressions ou encore leur tempérament. À l’image d’Hadja, la handballeuse de 28 ans, venue d’Épernay dans le Grand Est. Sportive au fort caractère, elle s’illustre chaque semaine dans les épreuves collectives avec rage et détermination.

Comme elle l’explique par téléphone auprès de Planet, c’est "un rêve de gamine" qui se réalise pour Hadja Cissé. "J’ai toujours été à fond dans Koh-Lanta. J’ai regardé pratiquement toutes les saisons. Pour moi c’est le meilleur show télévisé, donc je rêvais vraiment de participer à ce jeu qui mixe conditions précaires, sport et survie".

Prête à abandonner son confort quotidien pour se mesurer à une expérience exceptionnelle, ce challenge a donné beaucoup de fil à retordre à la candidate. "La survie, c’est ce qu’il y a de plus dur sur Koh-Lanta", avoue-t-elle d’emblée. "J’avais l’habitude de faire cinq repas par jour. Alors passer de cinq à zéro, surtout au début de l’aventure, autant vous dire que c’est un choc pour le corps".

Entre le manque de nourriture, le mauvais temps et les conditions de vie rudimentaires, l’aventure de la sportive n’a pas été de tout repos. "Honnêtement, je me suis dit ce que je foutais là, mentalement c’est vraiment dur. C’est le truc le plus dur que j’ai pu faire de ma vie". Venue dans l’aventure pour rendre hommage à son frère disparu et fan de l’émission, elle n’a jamais songé à baisser les bras. "Abandonner, c’est quelque chose que je n’aurais jamais pu faire".

Une détermination sans faille et un effort collectif qui ont été récompensés, lui permettant de vivre par exemple une immersion dans la vie des Fidjiens. "C’est l’un des plus beaux moments de mon aventure. C’était magnifique, un moment de partage que je n’oublierai jamais et qui est gravé dans ma mémoire".

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.