Selon une information du Point, confirmée par l'AFP, Francis Lalanne est visé par une enquête pour "provocation à la commission d'atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation", après une tribune appelant à destituer Emmanuel Macron.
Francis Lalanne visé par une enquête après son appel à destituer Emmanuel Macron

Une tribune polémique. Le 22 janvier dernier, Francis Lalanne a lancé un "appel à la mobilisation générale du peuple français contre la tyrannie" sur le site France Soir. Dans ce texte intitulé "J’appelle", le chanteur, proche des Gilets jaunes, a demandé la destitution d’Emmanuel Macron, affirmant que "le chef de l’Etat et son gouvernement s’essuient les pieds sur le droit républicain comme sur un paillasson". "Le gouvernement est en train de commettre insidieusement un coup d’État au nom de la COVID ; et s’apprête à instituer la tyrannie comme un avatar de la République, à l’insu du peuple français", a-t-il notamment écrit. Et d’ajouter : "J’appelle les plus hauts dignitaires de l’armée française à venir au secours du peuple et à faire cesser le trouble social et politique dont souffre depuis trop longtemps la Nation."

Au lendemain de cette publication, plusieurs juristes ont souligné les sanctions qu’encourrait Francis Lalanne au titre de l'article 413-3 du Code pénal relatif au fait "de provoquer à la désobéissance par quelque moyen que ce soit des militaires" et "en vue de nuire à la défense nationale." Et ils ne s’y se sont pas trompés. Ce lundi 22 février, l’AFP rapporte que le chanteur fait l'objet d'une enquête pour "provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation", confirmant ainsi une information du Point. Selon le parquet de Paris, l’artiste de 62 ans a été...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >