Dans un texte paru dans plusieurs médias dont le JDD, le chanteur libano-britannique Mika exprime sa vive émotion après les terribles explosions qui ont meurtri Beyrouth, mais adresse aussi un vibrant message d'espoir aux Libanais.
Explosions à Beyrouth : Mika adresse un message poignant au Liban

Cinq jours après la double explosion qui a soufflé le port de Beyrouth mardi 4 août, faisant au moins 150 morts et 6 000 blessés selon un bilan encore provisoire, l'émotion reste vive. Alors que des Libanais en colère manifestent ce week-end contre leurs dirigeants, qu'ils accusent de négligences, un des plus célèbres ressortissants du Liban a tenu à adresser un texte à ses compatriotes. Après Ibrahim Maalouf et Léa Salamé, c'est Mika, né à Beyrouth en 1983, qui a fait part de sa vive émotion. Et ce dans un texte publié ce 9 août dans quatre quotidiens à travers le monde, dont le Journal du dimanche.

"Mon Liban, Beyrouth […]. Je me sens à la fois si près et si loin de toi", écrit le chanteur, "dévasté" et "hanté" par "l'apocalypse" et qui "ne cesse de regarder sidéré les visages martyrs de [ses] frères et sœurs" et "d’imaginer le bruit assourdissant des deux déflagrations qui ne quittent plus les Beyrouthins".

Mais au-delà de l'émotion immédiate, Mika voit "dans ces deux explosions le symbole d’un système qui éclate". L'ancien coach de The Voice relate les difficultés subies par le Liban ces derniers mois ("Les divisions, l’écho des conflits à tes frontières, la corruption, l’impuissance de tes dirigeants, la crise monétaire qui a plongé tes familles dans la misère puis l’épidémie de coronavirus toujours plus virulente") et évoque "la colère et la peur" grandissantes dans la population.

Alors que le Premier...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !