Elsa Zylberstein est à l'affiche ce mercredi 22 juillet de la comédie Adorables, un amusant duel entre mère et fille. A cette occasion, l'actrice s'est confiée pour TéléLoisirs sur sa relation avec ses parents, avec les hommes de sa vie et sur son adolescence.
Exclu. Elsa Zylberstein (Adorables) : "J’avais une relation très fusionnelle avec ma mère"

Après Tout nous sourit, qui lui a valu le prix d’interprétation féminine au festival de l’Alpe d’Huez en février, Elsa Zylberstein est de retour au cinéma dans la comédie Adorables de Solange Cicurel. Dans ce film, dont elle partage l'affiche avec Lucien Jean-Baptiste et Max Boublil, la très chic actrice donne vie avec beaucoup de peps à Emma, une maman solo mais aussi psychologue aguerrie et zen, qui déchante en voyant sa charmante fillette se muer en indomptable adolescente. La star française, qui rechigne (encore) à parler de son futur film sur Simone Veil et assure détester "la pensée unique et qu'on s'acharne sur quelqu'un", porte avec fougue ce personnage de femme au bord de la crise de nerfs. Pour TéléLoisirs, Elsa Zylberstein a évoqué ses souvenirs de jeunesse, sa relation avec sa mère, ses amours passés et présent ou encore sa volonté de retrouver le goût de vivre après ce confinement. Interview.

TéléLoisirs : Qu’est-ce qui vous a plu dans ce personnage d’Emma ?

Elsa Zylberstein : J’aime que cette femme adorable perde le contrôle d'elle-même ! C’est très jouissif à jouer, une mère dépassée qui ne sait plus comment agir avec sa fille. Au final, elle aussi va faire une crise d’adolescence… à la quarantaine !

Elle vous ressemble ?

Peut-être dans sa folie, dans sa spontanéité, mais je ne suis pas manipulatrice comme elle. Quand elle boit trop, qu’elle reçoit avec maladresse l'homme avec qui elle a rendez-vous ou...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >