Ce jeudi 28 mai, Jean-Jacques Bourdin est revenu sur son arrestation pour excès de vitesse. S'il assume pleinement son erreur, le journaliste n'a pas manqué de s'en prendre aux "donneurs de leçons".
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin attaque les "donneurs de leçons" (VIDEO)

C'est l'arroseur arrosé ! Jean-Jacques Bourdin, célèbre pour bousculer ses invités sur leur mauvaise conduite dans son émission matinale Bourdin direct , a été arrêté sur une autoroute du Cantal ce dimanche 24 mai. D'après nos confrères de La Montagne, le journaliste conduisait à "186 km/h" sur l'A75 alors que la vitesse maximale est de 130km/h. "Une vitesse de 176 Km/h a finalement été retenue. Son véhicule a été immobilisé, et il a été sanctionné d'une rétention administrative du permis de conduire", avait ainsi rapporté le quotidien régional. Mais ce n'est pas tout puisque l'intervieweur n'aurait également pas respecté la limite des 100 kilomètres de déplacement en France dans le cadre du déconfinement actuel et aurait été sanctionné par une amende de 135 euros.

"J'avais deux autorisations : une personnelle et une professionnelle"

Ce jeudi 28 mai, Jean-Jacques Bourdin était de retour dans son émission matinale. Et celui-ci a tenu à revenir sur cet incident qui a fuité dans la presse la veille. "Va-t-il en parler ? Mais va-t-il parler de son excès de vitesse, oui ou non ? Mais oui je vais en parler et je vais en parler librement, franchement et honnêtement", a-t-il débuté avant d'avoir un auditeur au téléphone qui a d'ailleurs ironisé en lui proposant de le conduire en moto puisque la voiture du principal intéressé a été immobilisée et son permis de conduire confisqué. Et pour l'occasion, le journaliste a souhaité réagir...