Cette semaine, Marianne James confiait à Télé Loisirs ne pas avoir été contactée par France 2 pour présenter l'Eurovision 2018. On sait désormais qui la remplacera aux côtés de Stéphane Bern.

"Je ne serai pas aux commentaires. France 2 veut continuer sur sa lancée avec les équipes de "Destination Eurovision". On ne m'avait pas proposé d'être à l'animation de ce programme", a fait savoir Marianne James jeudi 22 février à nos confrères de Télé-Loisirs. Interrogée par l'hebdomadaire, France 2 avait alors confirmé l'absence de l'artiste à la présentation du concours de chant européen, mais n'en avait pas dit davantage sur son remplaçant. Le suspense a finalement touché à sa fin ce dimanche 25 février.

Selon Le Parisien, c'est le chanteur Christophe Willem qui commentera l'Eurovision 2018 avec Stéphane Bern. Déjà parmi les jurés en janvier dernier, lors de l'émission "Destination Eurovision" qui avait permis aux Français de désigner le duo Madame Monsieur et leur chanson "Mercy" comme compétiteurs de l'Hexagone pour l'édition 2018 du concours de chant, Christophe Willem s'offre donc une belle promotion. Le rendez-vous est fixé au 12 mai prochain. L'Eurovision se déroulera cette fois-ci à Lisbonne, au Portugal.

"La chaîne m’a bien baladée depuis le mois de juin"

De son côté, Marianne James, elle, ne semble pas décolérer. Pourtant, comme le rapporte encore Le Parisien, France 2 a justifié son éviction par le fait qu'elle avait elle-même refusé de participer à l'émission "Destination Eurovision". Un fait que la principale intéressée désapprouve. "Faux ! On ne m’a jamais proposé le programme. Et je ne suis pas une menteuse. La chaîne m’a bien baladée depuis le mois de juin", a fait savoir la diva au Parisien. Selon elle, tout aurait commencé l'été dernier. "'Destination Eurovision' était actée depuis plusieurs mois et j’ai défendu ce projet en pensant que c’était une excellente chose que les Français choisissent eux-mêmes leurs candidats comme c’est le cas dans de nombreux pays. Parallèlement, j’ai jubilé alors en voyant Garou assurer aux manettes de la Fête de la musique le 21 juin. Quelle idée magnifique de France 2 de l’avoir recruté", estime Marianne James.

Publicité
Garou, finalement choisi pour présenter l'émission, la diva pense alors "naïvement" faire partie du jury. Mais en octobre, elle apprend ne pas faire partie du jury. "On m’a proposé un rôle de 'grand témoin'. Je devais assister à l’émission dans le public, sur un tabouret trop petit pour moi, et Garou devait me confier le ou la gagnante à l’issue de la finale. Bref, je n’étais pas réellement invitée…", confie encore Marianne James. Si France 2 affirme que la star a refusé l'offre, évoquant "des raisons d'agenda", une source proche du dossier confie au Parisien une tout autre version ce dimanche. "Elle s’est vexée comme un pou, alors qu’il était difficile de la prendre comme jurée de 'Destination Eurovision' avec le franc-parler qu’on lui a connu à l’époque où elle était jurée de 'Nouvelle Star' sur M6. Comment aurait-elle pu commenter la finale en mai prochain, si elle avait critiqué le candidat français pendant la phase de sélection en janvier ? Après son refus, la chaîne pouvait difficilement la garder pour commenter la finale de Lisbonne."

À voir en vidéo sur le même thème - Marianne James : "Il faudrait que les pays chantent dans leur langue"


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité