A cause du confinement, les différents lieux de tourisme liés à la monarchie britannique sont fermés depuis plusieurs semaines en Angleterre. De quoi causer de lourdes conséquences financières, comme l'a précisé un porte-parole auprès du Sun.
Elizabeth II : ces lourdes conséquences du confinement sur la monarchie britannique

18 millions de livres sterling. C’est la somme que pourrait perdre la monarchie britannique, à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, d’après des chiffres du Sun. En effet, à cause du confinements, les résidences royales habituellement ouvertes au public sont fermées depuis plusieurs semaines. Un gros manque à gagner pour la monarchie britannique, qui a continué à payer les différents guides touristiques, traiteurs, le personnel de bureau et les gardiens pendant le confinement outre-Manche. Comme l’a révélé le Mirror le 7 juillet, 250 postes risquent d’être supprimés.

Des licenciements volontaires vont être proposés, en attendant que le tourisme ne revienne à la normale d’ici 2021, selon des estimations. “Ces licenciements ne sont qu'un début”, prévient un membre du palais auprès du Sun. “Nous prévoyons que lorsque les retombées financières seront révélées plus tard cette année, il y aura des licenciements massifs et une réduction des opérations”, a-t-il précisé. En attendant, des solutions provisoires ont été mises en place, comme précisé dans le mail envoyé par le vice-amiral Tony Johnstone-Burt, maître de maison, la semaine dernière.

Elizabeth II, finalement pas de retour à Buckingham Palace ?

Au programme : gel des salaires, mise à l’arrêt des recrutements et révision des retraites. “La fermeture au public a eu un impact très important et très sérieux sur nos finances, car nous sommes...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !