Ce 7 octobre, le rockeur et son fils Eddy Moine publient Le dictionnaire de ma vie. Le complice de Johnny Hallyday en profite pour livrer quelques anecdotes.
Eddy Mitchell : "J'ai failli me fâcher avec Johnny Hallyday à cause de Laurent Gerra !"

Sous la forme d'un abécédaire, Eddy Mitchell revient sur ses racines dans le quartier parisien de Belleville, ses débuts dans la chanson et le cinéma, ou ses amitiés. Anecdotes croustillantes garanties.

Pourquoi avoir décidé d'écrire ce livre ?Eddy Mitchell. Parce que l'éditeur l'a demandé à mon fils et que mon fils me l'a demandé. Vous imaginez bien que l'idée ne vient pas de moi. Il y a déjà eu pas mal de biographies. Mais bon, mon fils a tout de même bien bossé !

Le livre commence par A comme Autodidacte. S'il y avait eu moins de cinémas à Belleville, seriez-vous allé plus longtemps à l'école ?Oui c'est sûr, comme j'allais voir deux films par jour, je n'avais plus le temps de faire mes devoirs. Le bagage scolaire m'a surtout manqué pour les langues. Je suis nul en anglais et ça m'a joué des tours : un jour où je dinais chez Charlie McCoy [harmoniciste et guitariste américain, ndlr], j'ai dit à sa femme qu'elle avait un joli cul au lieu d'une jolie maison ! Elle l'a mal pris.

Votre chanson préférée est Le Cimetière des éléphants. Pourquoi ?Parce que les conditions d'enregistrement ont été particulières. J'avais fait à Los Angeles une première version très swing, un peu sirupeuse, et j'ai voulu la réenregistrer à New York. Là, Steve Gadd, un musicien, est arrivé en retard, puis a demandé où était la coke, mais il n'y en avait pas ; un autre a réclamé un sandwich… Bref, ils m'emmerdaient tous et je me suis barré. C'est ma...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >