Lors de la sortie du film Selma en 2014, l'équipe du film avait décidé de protester contre la mort d'Eric Garner, un Noir tué par des policiers dans des circonstances similaires à celles de George Floyd. David Oleyowo qui interprétait alors Martin Luther King révèle désormais que les Oscars ont boycotté le film à cause de cette manifestation.
David Oyelowo et Ava DuVernay accusent les Oscars d'avoir boycotté le film Selma à cause de leur engagement contre les violences policières

Sorti en 2014, le film Selma réalisé par Ava DuVernay retrace la lutte de Martin Luther King pour le droit de vote des Noirs en 1965. Une campagne dont le point culminant est atteint lors de la longue marche à haut risque qui a relié la ville de Selma à celle de Montgomery en Alabama, un état du Sud des Etats-Unis. Ce film historique avait tous les atouts en mains pour séduire l'Académie des Oscars. En plus du nom de la réalisatrice, le film était porté par deux producteurs prestigieux : Oprah Winfrey et Brad Pitt qui avait remporté un Oscar l'année précédente pour 12 Years A Slave. Pourtant, le film a complètement été boycotté par l'Académie.

Un engagement contre les violences policières qui n'a pas plu

Mais avant la sortie du film, un événement a choqué les Etats-Unis. Il s'agit de la mort d'Eric Garner, un Noir américain tué par des policiers lors d'une interpellation violente. L'homme de 44 ans est décédé dans des circonstances similaires à celles de George Floyd qui a, depuis quelques semaines, embrasé l'Amérique. La vidéo de l'agonie d'Eric Garner avait été filmée au téléphone portable. Ce dernier n'avait eu de cesse alors de crier "I can't breathe", "Je ne peux pas respirer" en français.

En soutien à Eric Garner et en signe de protestation contre les violences policières, le casting du film avait alors décidé d'arborer un tee-shirt sur lequel était inscrit "I can't breathe". Un engagement qui n'a pas vraiment été du...