Alcoolique à l'époque d'Harry Potter, Daniel Radcliffe est revenu sur cette période difficile où, dit-il, "le moyen le plus rapide pour oublier que vous étiez dévisagé en permanence, c'était de bien se saouler".
Daniel Radcliffe : ses rares confidences sur son alcoolisme à l'époque d'Harry Potter

A seulement onze ans, en 2001, Daniel Radcliffe devient un phénomène mondial grâce à son rôle de jeune sorcier à lunettes rondes dans Harry Potter à l'école des sorciers. Le film, adapté de la saga littéraire à succès de J.K. Rowling, devient une franchise de huit longs-métrages, parmi les plus lucratives des années 2000. Et l'adolescent, adulé aux quatre coins de la planète, parmi les acteurs les mieux payés au monde. Un statut privilégié parfois difficile à endosser. "Vous avez un travail génial, vous êtes riche alors vous n'avez pas le droit d'être triste ou peu enjoué par tout ça et je pense que cela ajoute de la pression," a confié Daniel Radcliffe à Sam Jones, dans un épisode d'"Off camera" diffusé ces derniers jours sur internet.

Boire pour oublier

Au cours de l'entretien, le jeune trentenaire revient sur cette période compliquée qui lui a fait perdre pied, et plonger dans l'alcoolisme. "Le moyen le plus rapide pour oublier que vous étiez dévisagé en permanence, c'était de bien se saouler. Et quand tu es saoul, tu te dis 'Oh, les gens me regardent encore plus mais c'est parce que je suis très ivre, donc je devrais peut-être boire plus pour les ignorer encore plus'", confie Daniel Radcliffe. Finalement, c'est après le tournage de l'ultime volet de la saga Harry Potter, Les reliques de la Mort : épisode 2 que l'acteur arrêtera définitivement de boire et ce, malgré plusieurs tentatives. Il précise : "J'ai été incroyablement...

Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?