Ecouter l'article :

Ce lundi 27 avril, Cyril Hanouna a proposé un débat autour du prix des masques grand public dans son émission Ce soir chez Baba. Un sujet qui a particulièrement irrité Benjamin Castaldi, très remonté contre l'Etat qui devrait mieux s'organiser dans cette crise.
Coronavirus : le coup de gueule de Benjamin Castaldi à propos des masquesCapture Twitter

La colère ne cesse de gronder pendant le confinement. Ce lundi 27 avril dans Ce soir chez Baba sur C8, Cyril Hanouna a proposé à ses chroniqueurs, ainsi qu’à ses fidèles téléspectateurs, de débattre autour du prix de vente des masques grand public, distribués en pharmacies à tous les Français.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est le débat à susciter de vives réactions parmi les acolytes de l’animateur. Alors que Jean-Michel Maire et Gilles Verdez ont chacun émis leur avis sur l’objet du conflit, Benjamin Castaldi a poussé un coup de gueule, concernant le montant fixé à 5 euros. "La seule façon de se protéger est de mettre un masque et de se laver les mains", a-t-il assuré. "Donc le masque, c’est une barrière indispensable !"

"L’Etat devrait verrouiller le marché"

Toujours sur le même ton critique, l’animateur de 50 ans tacle violemment la gestion de la vente des masques. "L’Etat devrait verrouiller le marché et dire ‘les masques, je les prends, les paie et je les donne’, s’est-il exclamé. Un malade du Covid coûte des dizaines de milliers d’euros à l’Etat, donc il ne faut pas l’attraper et pour ce faire, il faut se protéger. Donc on ne doit pas permettre que des gens gagnent de l’oseille sur les masques. C’est un scandale !"

Benjamin Castaldi s’est également scandalisé qu’un "simple masque chirurgical", coûtant seulement 20 centimes d’euros (selon ses dires), soit vendu jusqu’à huit euros. "À quelle heure ! Des gens se gavent sur ça", avant de poursuivre. "Maintenant, on doit arrêter les conneries et donner des masques à tout le monde et c’est l’Etat qui doit prendre la note". Un sacré coup de gueule qui a notamment trouvé écho auprès des internautes, qui ont approuvé les propos du chroniqueur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.