Annabelle Lengronne incarne une doctoresse parisienne qui va découvrir l'Afrique, dans un dispensaire tenu par une sœur très rock'n'roll, jouée par Corinne Masiero. Un rôle qui fait écho à sa propre vie. Entretien..

On vous a vue, bluffante, en boxeuse dans le téléfilm Danbé, la tête haute (2014) et en rappeuse dans le long-métrage La Fine Équipe (2016). Qu’est-ce qui vous a plu dans ce rôle de jeune doctoresse un peu coincée qui doit faire ses preuves ?

Annabelle Lengronne : Pour la première fois de ma carrière, j’ai passé un casting pour un rôle qui racontait ma vie. Originaire du Sénégal, Mélia, mon personnage, a été adoptée par des parents blancs. Quand elle part en Afrique, c’est pour vivre une belle expérience professionnelle, mais, aussi, pour y chercher des réponses sur sa famille. Ma mère était une migrante qui a fui le Sénégal, enceinte. Je suis née sous X, en février 1987, dans la station Châtelet-Les Halles, à Paris, et j’ai aussi été adoptée par un couple de Blancs. Je devais jouer ce rôle.

Tourner au Sénégal a dû vous émouvoir…

Quand je l’ai appris, je n’en revenais pas. C’était juste incroyable que je parte dans mon pays d’origine, où je n’avais jamais mis les pieds. Et, en plus, on tournait dans la région de Saint-Louis, d’où ma mère serait originaire.

À lire également

Capitaine Marleau (France 3) - Corinne Masiero : "J’assume mes rides, mes cernes, ma cellul

... Lire la suite sur Télé 7 jours