Manu Lanvin a composé et produit le premier album de son père Gérard Lanvin, Ici bas, qui sera réédité en version deluxe ce vendredi 22 octobre et termine également sa tournée à La Cigale avec The Devil Blues le 19 novembre prochain. L'artiste a accepté de répondre à nos questions, et se livre notamment sur Johnny Hallyday.
"C'est peut-être ma dernière tournée, j'aimerais que tu viennes..." : l'émouvant témoignage de Manu Lanvin sur son ami Johnny Hallyday

La musique chez les Lanvin, c'est une affaire de famille. L'épouse de Gérard, Chantal Benoist, a été l'une des reines du disco sous le pseudo de Jennifer dans les années 80. Chez les deux enfants, Manu Lanvin, l'ainé, mène une brillante carrière de chanteur-musicien blues-rock puisqu'il a accompagné Paul Personne, Calvin Russell et Quincy Jones. Son jeune frère, Léo Lanvin, est animateur radio et DJ, plutôt branché dans la musique électro ! L'an dernier, durant le confinement, le premier a produit le premier album de son père Gérard Lanvin, Ici bas, qui continue sa route avec une réédition ce vendredi 22 octobre enrichie de titres inédits. Interview.

Télé-Loisirs : Votre album Grand Studio est sorti en février 2019. La pandémie a-t-elle empêché ces chansons d'exister sur scène ?

Manu Lanvin : Non, car la plupart de ces chansons ont été jouées sur scène avant d'intégrer l'album ! Mais il est vrai que la pandémie nous a stoppés, avec les musiciens, dans notre élan. Avec The Devil Blues, nous donnons près de 120 concerts par an, en France, en Allemagne, en Pologne... Tout a été annulé en 2020 : nous avons repris cet été et La Cigale marquera, le 19 novembre, le point final de la tournée avec, je l'espère, quelques guests comme Johnny Gallagher, Paul Personne s'il est disponible, Beverly Jo Scott, grande chanteuse Américaine qui a collaboré à l'album et est jurée dans The Voice en Belgique, et pourquoi pas mon père Gérard...