Ce vendredi 11 juin, Cécile de Ménibus n'a pu s'empêcher de répondre aux critiques d'un internaute en colère au sujet de la ligne éditoriale de Sud Radio, au sein de laquelle l'animatrice exerce depuis plusieurs années.
"C'est malhonnête" : Cécile de Ménibus défend Sud Radio face à un internaute en colère

Déjà lorsqu’elle officiait aux côtés de Cauet, Cécile de Ménibus n’était pas du genre à garder sa langue dans sa poche et courber le dos face aux invectives d’invités peu délicats. C’est encore moins le cas aujourd’hui. Depuis 2018, l’animatrice de 50 ans officie sur les ondes de Sud Radio, et est très active sur les réseaux sociaux. Notamment sur Twitter où elle n’hésite jamais à livrer le fond de sa pensée, quitte à se mettre quelques personnalités à dos. Il y a plusieurs mois, après avoir partagé un échange très virulent avec Capucine Anav, Cécile de Ménibus avait tenu à dénoncer les propos de Camélia Jordana sur la police.

Ce vendredi 11 juin, Nadir Kahia, responsable associatif, chroniqueur à FranceMaghreb2 et intervenant à Beur FM, a tenu à fustiger Sud Radio. "Que CNews et Sud Radio se sont accordés sur la même ligne éditoriale très à droite c’est leur problème mais qu’ils exclu les opinions des quartiers populaires c’est juste de la ségrégation médiatique organisée !" a-t-il lâché. Piquée au vif, Cécile de Ménibus a très vite repéré cette invective, et a tenu à apporter son analyse... sans passer par plusieurs chemins.

"Je ne peux pas vous laisser dire ça", a commencé l’animatrice, visiblement très remontée. Et de poursuivre, fidèle à elle-même : "Vous vous battez contre les généralités et la stigmatisation et je vous soutiens à chaque fois. Mais là vous nous condamnez en bloc et...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >