La Semaine de la critique, fameuse section parallèle du Festival de Cannes créée en 1962, qui met à l'honneur des premières et secondes œuvres (longs-métrages et courts-métrages), vient de dévoiler sa sélection. Parmi les novices de la réalisation figure notamment une certaine Sandrine Kiberlain.
Cannes 2021 : Sandrine Kiberlain, Gérard Depardieu… La Semaine de la critique se dévoile

Après la récente annonce par le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, et le président du Festival Pierre Lescure des 24 films sélectionnés en compétition officielle de la 74e édition du Festival de Cannes, (qui après de nombreuses et légitimes hésitations se tiendra du 6 au 17 juillet), c'est au tour de la Semaine de la critique de dévoiler sa sélection. Cette section parallèle, qui fête cette année ses soixante ans d'existence, a fait émerger de nombreux cinéastes, venus y présenter leur premier, ou parfois leur second long-métrage. Une rampe de lancement notamment pour Jacques Audiard, Julia Ducournau, François Ozon ou encore Leos Carax, qui cette année concourent tous pour une Palme d'or.

Le jury de la Semaine de la critique, présidé cette année par le cinéaste roumain Cristian Mungiu (Palme d'or 2007 pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours et Prix de la Mise en scène en 2016 pour Baccalauréat), est composé de la chanteuse et superbe actrice Camélia Jordana, de la productrice Didar Domehri, du consultant et producteur Michel Merkt, du directeur artistique Karel Och. L'édition ouvrira les festivités le mercredi 7 juillet avec le film Robuste, de la cinéaste suisse Constance Meyer, porté par notre monstre sacré national, Gérard Depardieu. La star de Cyrano de Bergerac donne la réplique à la jeune et talentueuse Déborah Lukumuena, la révélation en 2017 du formidable Divines. L'acteur mythique y joue une star de...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >