Cadences soutenues, contrats précaires… Les salariés de "C dans l'air" (France 5) dénoncent leurs conditions de travail.
C dans l'air (France 5) : les salariés dénoncent des conditions "précaires" et menacent de faire grève

Ce mardi 10 décembre, le Parisien pointe du doigt "un malaise" au sein de la rédaction de C dans l'air (France 5). Selon le quotidien, les salariés déplorent des cadences trop soutenues, des contrats précaires, cinq jours de vacances par an et une autre partie de congés étant incluse dans la rémunération. Lundi 2 décembre dernier, une quinzaine de journalistes reporters en CDDU (contrat à durée déterminée d’usage) auraient exprimé leur "ras-le-bol" au producteur de l’émission.

À lire également

Le tacle de Thomas Sotto à la police : “Pas besoin de taser ou de LBD” (VIDEO)

Pour rappel, C dans l'air c’est 312 numéros annuels, ainsi que des numéros spéciaux diffusés en prime time. Suite à une menace de grève pour les journées du 5 décembre 2018, les employés auraient obtenu les jours de vacances supplémentaires qu’ils réclamaient. "Les journalistes ont exprimé quelque chose que j'ai entend. Ils ont les mêmes contrats que ceux signés depuis 17 ans. J'ai satisfait leur demande, car ils ont énormément de travail, c'est désormais six jours sur sept, le niveau d'exigence n'est plus le même." souligne Bruno Gaston, le producteur du programme, et patron de Maximal Prod

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Nutrition - Comment éviter de prendre du poids pendant le confinement?