Invité hier sur RTL, Pascal Obispo a livré quelques confidences sur la mort bouleversante d'Annie Girardot en 2011 et comment elle l'a chamboulé.
Annie Girardot : Pascal Obispo révèle à quel point la mort de l'actrice l'a affecté

C'est un des moments les plus forts de l'histoire des César. En 1996, recevant sa récompense de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Les Misérables, une Annie Girardot émue aux larmes déclare à l'assemblée : "Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français mais, moi, le cinéma m'a manqué, follement, éperdument, douloureusement." Des mots déchirants venus de la part d'une grande actrice, qui a vécu une terrible traversée du désert pendant les années 80 et le début des années 90. A l'époque lassée de jouer toujours les mêmes rôles de femme gouailleuse, Annie Girardot est aussi victime d'importants problèmes d'alcool et de drogue, partagés avec son mari de 1980 à 1993, le parolier et réalisateur Bob Decout. Son César pour Les Misérables va la remettre en selle quelques années, remportant notamment une seconde statuette en 2002 pour son personnage de mère abusive dans La Pianiste de Michael Haneke.

Pascal Obispo témoigne

Malheureusement, en 2006, son avocat annonce publiquement qu'Annie Girardot est atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis une dizaine d'années. Au fil des années, le mal qui la ronge lui fait jusqu'à oublier qu'elle a été une actrice, la star ne reconnaissant plus personne à la fin de sa vie. Annie Girardot s'éteint le 28 février 2011 à l'Hôpital Lariboisière, à Paris. Son décès a touché de nombreuses personnalités comme de nombreux spectateurs attachés à cette comédienne pleine...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !