On en sait plus sur les résultats de l'enquête menée au service des sports de France Télévisions, qui va déboucher sur le licenciement de trois salariés.
Affaire Clémentine Sarlat : les révélations choquantes sur le sexisme aux sports de France Télévisions

Partie du service des sports de France Télévisions en 2018, Clémentine Sarlat a lâché une véritable bombe en avril dernier en dévoilant les causes de son départ dans les colonnes de L'Equipe. La journaliste sportive se plaignait d'avoir été victime de harcèlement moral et de sexisme, disant avoir été mise à l'écart de façon injustifiée à son retour de congé maternité et avoir eu à subir des propos sexistes. Un témoignage accablant, qui a porté ses fruits.

En effet, cela a conduit la direction de France Télévisions à diligenter une enquête. Menées par le cabinet d'audit Interstys, qui s'est entretenu avec 115 personnes, ces investigations vont se solder par le licenciement de trois membres du service des sports, tandis qu'un autre salarié a reçu un blâme, a révélé L'Equipe. Les noms des personnes sanctionnées n'ont pas été dévoilées. Mais les conclusions du rapport ont été présentées à une centaine d'employés le 24 juin (en visioconférence, télétravail oblige).

Et le résultat était "assez violent", a confié au Parisien le délégué syndical SNJ Antoine Chuzeville. "Tout le monde était sous le choc. Ça allait bien au-delà du cas de Clémentine Sarlat. La restitution du climat de toutes ces années a été terrible", a-t-il relaté.

Une ancienne JRI évoque "un monde exclusivement de mecs, dans lequel une femme a forcément mauvais caractère". Des CDD se seraient entendu refuser un sujet sur la boxe féminine au motif...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !