Viré de l'Olympique de Marseille pour faute grave l'été dernier, le défenseur de 34 ans a visiblement encore une dent contre son ancien club.
Adil Rami toujours amer sur son licenciement de l'OM : "Tout sortira, c'est le club qui va payer"

Adil Rami n'a semble-t-il toujours pas digéré son départ de l'Olympique de Marseille. Licencié du club pour faute grave en août dernier, après avoir participé à l'émission Fort Boyard sans avoir prévenu sa direction, l'actuel défenseur du club russe du FK Sotchi est revenu sur ce triste épisode avec amertume, lors d'un live Instagram avec nos confrères du Phocéen mercredi 25 mars. S'il rappelle son amour pour l'OM, le champion du monde 2018 estime que le club va perdre en justice face à lui et va devoir mettre la main au portefeuille. Il vise surtout une personne, qu'il juge responsable de son départ, sans pour autant la nommer.

"On verra le jour du procès"

"Le problème avec Marseille, il est unique. Moi j'aime l'OM, mais c'est une personne qui a fait une erreur et c'est le club qui va payer, c'est ça qui est triste, croit savoir Adil Rami. On verra avec le temps. Moi j'ai été propre, j'ai été super sage, je n'ai pas parlé, on verra le jour du procès. Tout sortira. Mais c'est dommage. Pour les connaisseurs et les professionnels, ils savent exactement ce qu'il va se passer". Voilà qui promet un procès pour le moins... animé !

"La défense de l'OM, c'était l'autoroute A8"

Dans cet entretien, le défenseur de 34 ans s'est également exprimé sur les problèmes de jeu de Marseille la saison dernière, évoquant notamment son remplaçant, le défenseur espagnol Álvaro González. "Le mec est pas mal, il est bien, parce que le bloc, il est pas mal. Tu...

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?