Un formidable duo à découvrir ce jeudi soir sur France 3, pour cette comédie signée Albert Dupontel. Sandrine Kiberlain surprend et séduit le réalisateur : son potentiel comique crève l'écran.
9 Mois ferme (France 3) Albert Dupontel : "Je ne pensais pas que Sandrine Kiberlain pouvait faire rire"

Dans l’esprit d’Albert Dupontel, la très austère juge Ariane Felder ne pouvait être qu’une petite brune nerveuse et agressive. À l’arrivée, c’est Sandrine Kiberlain qui l’incarne à la perfection devant sa caméra. "Je ne pensais pas qu’une grande blonde, un peu désinvolte, pourrait faire la blague", confie-t-il. Bonne pioche : Sandrine est géniale dans cette farce, totalement déjantée, qui dézingue gentiment l’institution judiciaire. Pour le grand public, elle semblait plutôt abonnée aux rôles cérébraux pour cinéastes intellos. Pas faux, juste un peu réducteur, vu l’étendue de son talent et sa prestation dans le film Romaine par moins 30…

À lire également

Au revoir là-haut (Canal+) Albert Dupontel au sommet de son art

Un scénario réécrit pour elle Si Albert Dupontel, réputé pour ne jamais transiger sur sa direction artistique, lui a fait passer des essais, c’est parce que le réalisateur Jean-Pierre Jeunet et son pote, Jean Dujardin (qui l’a prise pour jouer dans Les Infidèles) lui ont assuré que l’actrice avait un vrai potentiel comique. Après une journée d’audition, Dupontel la choisit, précisant qu’il allait réécrire le rôle. Du sur mesure, en somme. Voilà

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >