Une menace de collision le 1er février 2019. C'est ce que prévoyaient les calculs effectués par la Nasa en 2002. Doit-on réellement s'en inquiéter ?
IllustrationIstock

Un astéroïde risque de s’écraser sur Terre : prédiction de collision

Un bolide de deux kilomètres de diamètre va-t-il croiser la Terre ? Repéré en 2002 grâce au télescope américain Linear, au Nouveau-Mexique, l’astéroïde 2002 NT7 a suscité de nombreuses inquiétudes.

Sa trajectoire a d’ailleurs été étudiée pendant six jours à l'époque, et envisagée sur des dizaines d’années à venir grâce à des modèles informatiques, rappelle Libération.

Les prévisions faisaient de ce corps céleste, l’objet géocroiseur le plus dangereux que l’on ait connu (astre passant à moins de 1,3 unité astronomique du soleil). Au moment des calculs, il avait une chance sur 70 000 de percuter la Terre d’ici 2019 !

A lire aussi :  Ce très étrange phénomène attendu dans le ciel

Un astéroïde risque de s’écraser sur Terre : plus de peur que de mal

Fausse alerte ! Fort heureusement, ces prédictions alarmistes ont vite été revues à la baisse durant le mois de juillet 2002. Bien qu’il n’était pas certain que cet astre croise l’orbite de la Terre, cette hypothèse ne pouvait être écartée.

Au 1er août 2002, il ne faisait déjà plus parti de la base de données Sentry, qui recense les impacts envisageables sur les cent prochaines années.

Pourtant, 2002 NT7 s’est bien rapproché de la Terre en 2019. Mais cela est passé inaperçu le dimanche 13 janvier dernier. 61 millions de kilomètres nous séparaient de lui, soit 0,4 fois la distance Terre-Soleil.

Il sera en revanche de retour le 24 février 2028, puis en 2034 et en 2035. Ces passages ne présentent toutefois aucun danger.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.