4,99 dollars par mois, c'est le montant que Mozilla propose pour un nouveau navigateur internet. L'objectif : permettre de faire un partenariat avec des médias afin de fournir une exploration sur le net sans aucune publicité.
IllustrationIstock

Qui ne rêve pas d’avoir un navigateur sans publicité? Des éléments qui se nichent sur de nombreuses pages que les utilisateurs consultent. La Mozilla Foundation qui a basé sa réputation sur un navigateur web libre et gratuit, a trouvé un moyen qui va à l’encontre de ses débuts. En effet, elle propose un forfait qui est payant. L’organisme a décidé d’explorer une offre à 4,99 dollars par mois au nom de "Firefox Ad-Free Internet". Cette proposition devrait concerner dans un premier temps que les sites médias.

L’offre permettrait d’offrir aux utilisateurs, une navigation où ils pourraient éviter les bandeaux publicitaires. Les navigateurs du web pourraient aussi soutenir leurs sites favoris. A noter qu'ils auraient accès à d'autres fonctionnalités de ce service payant. Le client bénéficierait d’une version audio disponible pour les articles, un système de marque-pages ainsi qu’un outil de recommandation de contenus, comme le stipule Stratégies.

"Firefox Ad-Free Internet" offrirait une interface sans publicité sur les sites qui auront signé avec Mozilla

Développé en partenariat avec le bloqueur de publicités Scroll, "Firefox Ad-Free Internet" offrirait une interface sans publicité sur les sites qui auront signé avec Mozilla. D’ailleurs, de nombreux sites ont officialisé leur participation à ce projet tel que The Verge, USA Today ou Gizmodo rappelle FrAndroid. Leur abonnement servirait à leur reverser une somme pour les soutenir pour qu"ils ne soient pas désavantagés comme avec un simple bloqueur de publicités comme par exemple, AdBlock, StopPub ou Ghostery.

En mars dernier, Apple annonçait aussi une offre similaire surnommée "Apple News+", un service de presse illimité avec un abonnement à 9,99 dollars par mois. Cette offre permet l’accès à un grand nombre de magazines dans certains pays tels que les Etats-Unis ou le Canada. Firefox pourrait ainsi développer une vision similaire, mais cette fois, pour le web.