José Mujica, le président de l’Uruguay, connu pour sa modestie, n’a pas apprécié la lourde sanction infligée à Luis Suarez. Ce dernier avait mordu un joueur italien pendant le match Uruguay-Italie.

©CC/Flickr

La sanction de Luis Suarez pour sa morsure sur Giorgio Chiellini lors des phases de poules n’a pas plu au président uruguayen, José Mujica. Et pour cause, le chef de l’Etat a insulté dimanche la Fifa pour manifester son mécontentement : ce n'est qu'une "bande de vieux fils de pute".

• Lire aussi : Coupe du monde : Suarez lourdement sanctionné pour sa morsure sur un adversaire

Un président hors-norme

La défaite de l’Uruguay contre la Colombie (0-2) en huitièmes de finale de la compétition n’a pas arrangé les choses. José Mujica avait déjà contesté vendredi les 4 mois de suspensions infligés à Luis Suarez. Cette sanction "restera dans les pires moments de l'histoire du football. Cela sera une honte éternelle dans la mémoire des Mondiaux", avait ainsi regretté le chef de l’Etat lors de son allocution radio hebdomadaire.

• Lire aussi : Suarez mord encore : les images hilarantes des détournements

Publicité
Si José Mujica se permet de prendre la parole de cette sorte, c'est en raison de son statut d’ovni parmi les chefs d’Etat. En effet, le président uruguayen, 78 ans, ex-guérilleros a réussi à stabiliser le pays avec une croissance stable et un chômage à un peu plus de 6%. Mais c’est surtout son profond mépris pour le protocole qui plaît aux Uruguayens. José Mujica ne porte pas de costume, n’utilise pas de jet privé pour ses déplacements et se retranche dans sa ferme, en pleine campagne, dès que ses fonctions le lui permettent.

José Mujica est une sorte de "petit père" du peuple, lequel n’hésite pas clamer son mécontentement, mais toujours avec le sourire.

A voir sur ce thème : La Fifa n’est qu’une "bande de vieux fils de pute"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité