VALEUR SÛRE - Débarqué l'été dernier à Paris, Keylor Navas aura pesé de tout son poids sur la campagne européenne historique du PSG. Le Costaricien, seul Parisien à avoir tenu son rang lors de la finale perdue contre le Bayern (1-0), a montré en une saison seulement qu'il était le gardien que le club parisien attendait.
PSG-Bayern Munich : avec Keylor Navas, Paris peut croire en l'avenir

C'était la pièce manque dans le puzzle du PSG. Depuis le début de l'ère QSI, à l'été 2011, le club parisien courait derrière ce gardien, celui censé lui permettre de continuer à "rêver plus grand" et, pourquoi pas, d'assouvir sa plus grande ambition. Il y a eu Salvatore Sirigu, il y a eu Kevin Trapp, il y a eu Alphonse Areola. Propulsés numéro un, ils n'ont pas convaincu. Venu à Paris aider l'équipe à franchir un palier, l'expérimenté Gianluigi Buffon n'a guère fait mieux. La saison passée, le portier italien, resté un an dans la capitale avant de repartir à Turin, avait précipité les Parisiens hors de la plus prestigieuse des compétitions européennes, dès les huitièmes de finale, coupable d'une faute de main au retour contre Manchester United (2-0, 1-3). 

Un an après cet échec cuisant, personne n'aurait imaginé le PSG se rapprocher tout près du Graal, de cette première Ligue des champions tant désirée, tant (...)

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !