C'est dans la nuit de jeudi à vendredi que l'Algérie s'est qualifiée pour les huitièmes de finale face aux Russes. Une qualification historisque qui a conduit à quelques débordements dans plusieurs villes de France.

© Capture d'écran Twitter

Ce jeudi soir, l'Algérie affrontait la Russie pour tenter de décrocher sa place en huitièmes de finale et, c'est chose faite ! Un exploit que les Fennecs, menés par Vahid Halilhodzic, doivent à leur buteur Islam Slimani. C'est à la 59e minute que ce dernier a arraché le nul de la victoire aux Russes. Cette consécration a permis au 11 algérien de rentrer dans l'Histoire du football puisque c'est la première fois pour lui qu'il va aussi loin mais aussi, que deux équipes du continent africain dépassent les matchs de poules.

74 interpellations et une suspicion de triche Le sélectionneur russe Fabio Capello, lui, n'a pas décoléré lors de la conférence de presse suivant le match. "J'accepte la défaite quand nous perdons. Le laser n'est pas une excuse, mais le gardien pendant tout le match a essayé de l'éviter, regardez les images il a un laser dans les yeux tout le match", a expliqué ce dernier, attristé d'avoir vu perdre son équipe sur un match nul (1-1). "Ce sont des choses dont on peut discuter dans un café et un restaurant. Mais ici, on parle de football. Les deux équipes se sont comporté sportivement", a défendu Vahid Halilhodzic. Des déclarations qui n'auront donc pas atteint la joie des supporters algériens venus en masse célèbrer la victoire des Fennecs.

Publicité
Ces festivités ont mené à un total de 74 interpellations partout en France. En effet, Paris, Marseille, Lyon mais aussi, le Nord du pays, se sont retrouvés sous le joug de supporters surexcités, rapporte l'AFP. Les Champs Elysées, célèbre artère de la capitale, ont été pris d'assaut par des centaines de soutiens algériens tout drapeaux dehors scandant à gorges déployées  "One , two , three, Vive l'Algérie !" Chants, klaxonnes, pétards... il était donc impossible de ne pas entendre la joie des Algériens venus fêter, jusqu'au bout de la nuit, la réussite de leurs pairs. Si majorité d'entres eux étaient innocemment  venus pour fêter cette victoire historique de l'Algérie, des feux de poubelles et voitures mais aussi, des jets de projectiles sur les CRS ont obligé ces derniers à faire usage de gaz lacrymogène et de lances à eau pour disperser les foules.

Vidéo sur le même thème : Les Algériens célèbrent une qualification historique

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité