Un joueur évoluant en première division indonésienne est récemment décédé après avoir été taclé à l’abdomen par le gardien de l’équipe adverse pendant le match. Il a succombé à ses blessures après six jours en hôpital.

©Capture écran Youtube

Malgré six jours d’hospitalisation et de soins, le joueur de Persijara Akli Fairuz a succombé à ses blessures. Un attaquant indonésien est décédé ce week-end suite à un violent tacle reçu le week-end précédent dans l’abdomen.

• Lire aussi : Ligue 1 (PSG - Ajaccio, 1-1) : victime d'un choc à la tête, Blaise Matuidi s'est fait peur

Un choc d’une violence inouïe

Publicité
Les images, d’une violence rare, tournent sans cesse sur la toile depuis une semaine. Il est possible de voir le gardien mal réceptionner un ballon : alors que l’attaquant s’apprête à tirer, le portier se précipite vers le joueur le pied en avant : il frappe violemment Akli Fairuz qui s’écroule immédiatement. Hospitalisé en urgence, les médecins traitent le jeune joueur victime de plusieurs lésions à l’abdomen. Ces dernières ont eu raison de lui et ce, malgré six jours de soins.

A voir sur ce thème : la vidéo du tacle mortel qui a tué Akli Fairuz

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité