Surnommée "la maison de l'horreur", l'ancienne demeure de Xavier Dupont de Ligonnès a été une nouvelle fois vendue malgré son passé terrifiant. Mais cette fois-ci, à un prix deux fois plus élevé que celui de 2015…
AFP

La maison de Xavier Dupont de Ligonnès une nouvelle fois vendue

Moins de deux mois après sa mise en vente, le 14 janvier 2019, la maison des Dupont de Ligonnès a finalement été vendue ce 4 mars 2019. Le terrible passé qui hante cette demeure bourgeoise de Nantes n’a pas freiné le ou les acquéreur(s). Et c’est au prix de vente de 479 000 euros, comme indiqué sur l’annonce, que ce bien de 130 m² a été cédé. Planet avait relayé l'offre immobilière dans un article du 15 janvier 2019.

Publicité
Publicité

Cette vente permet aux précédents résidents de réaliser "une impressionnante plus-value de 200 000 euros", rapporte le journal local Ouest-France. En effet, ce couple avait acheté la maison pour 260 000 euros en 2015, soit quatre ans après l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès qui a débuté en 2011.

Un gain financier qui s’explique par la rénovation totale des pièces de la demeure située dans le quartier du "jardin des plantes", près du centre-ville.

Maison de Xavier Dupont de Ligonnès : un lourd passé

En dépit de l'hisoire terrifiante du domicile, que l'agente immobilière précisait systématiquement aux potentiels acheteurs, "les appels étaient nombreux". C'est ce qu'elle expliquait le 14 janvier à Ouest-France.

Publicité

Pour rappel, dans ce logement situé 55 boulevard Schuman, ont été retrouvés cinq cadavres, ensevelis sous la terrasse en 2011 : celui d’Agnès Dupont de Ligonnès, 49 ans, et de ses quatre enfants Benoît (13 ans), Anne, (16 ans), Thomas, (18 ans) et Arthur (20 ans). Tous ont été tués par armes à feu.

Depuis cette terrifiante découverte, Xavier Dupont de Ligonnès, le principal suspect, reste introuvable. Les autorités ignorent toujours s'il se cache en France, à l'étranger ou s'il est décédé.