A deux doigts de perdre sa jambe, une jeune sicilienne remarche

Pour ses parents, voir leur fille perdre une jambe à l’âge de 11 ans était inconcevable. Delizia Cirolli avait pourtant reçu cette consigne des médecins en mars 1976. La jeune sicilienne, qui souffrait terriblement du genou droit et avait du mal à marcher, était atteinte d’une tumeur (le sarcome d’Ewing, plus précisément). Et sans amputation, ce cancer des os aurait pu lui être fatale.

C’était sans compter sur ses proches, qui ont prié et cotisé pour que la fillette se rende à Notre-Dame de Lourdes. La petite Delizia s’y rendra plus tard dans l’année, et reviendra épuisée, son état inchangé.

Mais quelques jours avant Noël, la guérison survient inexplicablement. Delizia reprend les rênes de sa vie : elle remange, remarche et retrouve les salles de classe. Aujourd’hui, Delizia Cirolli est devenue Madame Costa. Elle est mère de plusieurs enfants et infirmières.

Le miracle sera reconnu par l’Eglise catholique le 28 juin 1989.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.