Le gouvernement verbalise davantage les fraudeurs. Faut-il s'attendre à des amendes plus fortes ?
Vous avez bravé le couvre-feu et reçu des amis chez vous ? Voilà ce que vous risquez vraiment Istock
Sommaire

Depuis la mise en place du couvre-feu national, certains ont trouvé des combines. En effet, s'il est désormais interdit de se déplacer entre 18h et 6h du matin, rien n'interdit concrètement de passer la nuit chez des amis. Certes, ce n'est pas ce que recommande le gouvernement, qui préférerait voir les Françaises et les Français rester bien sagement chez eux et ne pas prendre le moindre risque. Mais le fait est, indique Le Figaro, qu'il existe des fêtards. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Darmanin, annonçait d'ailleurs le démantèlement récent de 190 de ces "rassemblements festifs". Et la volonté de l'exécutif de procéder à davantage de contrôles.

Dès lors, la question se pose : que risquez-vous si vous avez décidé de loger chez un proche ou de recevoir des amis en dehors des horaires validés par le gouvernement ? Les forces de l'ordre ne peuvent pas le sanctionner, mais cela ne signifie pas qu'elles soient tout à fait importantes en cas de non-respect des mesures sanitaires, poursuivent nos confrères.

Recevoir des proches pendant le couvre-feu : quels sont les risques ?

D'une façon générale, les agents du maintien de l'ordre profitent d'un certain flou juridique et de la méconnaissance du droit des contribuables pour les sanctionner. "Les gens ne connaissent pas tellement leur droit, ils sont presque trop honnêtes et nous ouvrent la porte. Mais quelqu'un d'un peu plus au courant de ses droits restera chez lui, fera le mort et personne ne pourra l'embêter", affirme en effet Jean-Christophe Couvy, secrétaire national du syndicat Unité SGP Police, interrogé par Le Figaro. Deux délits sont régulièrement utilisés pour s'en prendre aux fautifs.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.