Vous comptez visiter Paris ? Attention, ne portez pas votre montre trop en vue ! Depuis le début de l'année, le nombre d'agression et de vol de ces riches accessoires ne fait que croître. Demeurez vigilants.
Vous aimez les montres ? Méfiez-vous de ce juteux business qui pourrait vous coûter grosIllustrationIstock

Entre le 1er janvier et le 1er septembre 2019, 71 personnes ont été attaquées à Paris et dans sa proche banlieue. Tous, parmi les victimes, portaient une montre de valeur. Le 24 août dernier, par exemple, au moins quatre agressions ont été recensées indique Le Parisien. Après leur méfait, ces malfaiteurs revendent les accessoires et les bijoux dans le commerce entre 30 et 50 % de leur valeur initiale. 

D'après les enquêteurs, plusieurs jeunes originaires d'Ile-de-France se sont lancé dans le trafic de montre de valeur en 2018, entraînant mécaniquement une hausse des vols de 28% par rapport à 2017. C'est banditisme contraignant pour les forces de l'ordre, puisque ces dernières sont obligées de gérer ce problème quotidiennement, poursuit le titre de presse.

C'est pourquoi le vendredi 6 septembre 2019, de 18 heures à 6 heures du matin, les agents de police ont mené une opération spéciale sur le "triangle d'or", aux alentours des Champs-Elysées. Au final, les résultats sont alarmants : sur les 15 individus qui ont été controlés, quatre montres de valeur ont été saisis. 

Les Champs-Elysées, un endroit propice pour voler ces objets de luxe

C'est sur les Champs-Elysées et dans les alentours, que la moitié des vols se produisent. 33 agressions auraient, en effet, eu lieu dans le 8è arrondissement de la capitale.

"Il est plus facile ici de trouver des gens riches capables de porter des montres de valeur. Il y a des bijouteries aussi, ça les attire", explique une source policière. Non sans préciser que les touristes "haut de gamme" viennent en masse visiter et arpenter la plus belle avenue du monde, attirant de fait les voleurs. Les brigands s'en prennent aussi à eux en soirée, notamment lorsqu'ils sont en état de d'ébriété.

Les victimes sont pour la quasi-totalité des hommes. En effet, uniquement trois femmes auraient été dépouillées de leurs objets coûteux parmi les 71 victimes. "Une montre d'homme se revend plus facilement et les montres de femmes sont souvent moins onéreuses", détaille cette même source, avant de nuancer : "elles préfèrent en revanche porter des bijoux de grande valeur".

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Cristiano et sa montre à 2 millions de dollars

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.