Les enjeux de la météo sont très loin de se limiter à la question de comment s'habiller. Aujourd'hui, les pays se battent pour pouvoir influencer le temps qu'il fera...
Istock
Sommaire

Manipulation de la météo : "ensemencer" les nuages

Ce lundi, l’Iran a accusé par la voix d’un de ses généraux Israël de lui avoir volé ses nuages, rapporte Le Monde. Téhéran fait face à une sècheresse sans précédent qu’elle explique par une manipulation de son ennemi - "un vol de nuage" - et ce, de manière très sérieuse puisque le militaire en question évoque des études scientifiques. "Israël et un autre pays de la région ont des équipes conjointes qui travaillent à faire en sorte que les nuages qui entrent dans le ciel iranien soient incapables de déverser la pluie. En plus de cela, nous faisons face à un phénomène de vols de nuages et de neige", déclare ainsi le général dont les propos sont rapportés par l’agence de presse ISNA.

Rapidement, le directeur de la météorologie nationale a réagi au même micro afin de nuancer les propos du militaire et de rappeler : "Un pays ne peut pas voler de nuages". De fait, le vol de nuage au sens le plus littéral du terme n’est pas possible, en revanche influencer la météo l’est. Cette question a pris de l’essor depuis les années 1950, "depuis qu’on sait comment et dans quelles conditions se forment les gouttes d’eau ou les cristaux dans l’atmosphère en tout cas", explique Andrea Flossman professeur à l’université Clermont-Ferrand-Auvergne/CNRS mais également co-présidente du comité Weather Modification Research au sein de l’Organisation mondiale de la météo, contactée par Planet.

A lire aussi : Eclipse, étoiles filantes… Ces incroyables phénomènes qui vous attendent cet été

De manipulation de la météo, il est aujourd’hui essentiellement question des précipitations. "On sait aujourd’hui comment déclencher la pluie ou la retenir, limiter la grêle et encourager la neige. De ces techniques, celle qui présente les résultats les plus positifs est celle qui concerne la neige. Elle est utilisée aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande…", ajoute-t-elle

La manipulation météorologique se pratique aujourd’hui essentiellement par une technique appelée "cloud seeding", ensemencement des nuages en français. Ces derniers sont composés de gouttes de tailles très différentes or, pour qu’il pleuve, il est nécessaire que se forment de grosses gouttes. Pour encourager ce phénomène, des particules de poussières sont ajoutées. "On fait par exemple circuler des avions sur lesquels on aura attaché des torches qui brûlent et qui contiennent des sels, explique Andrea Flossmann. Dans le cas de la neige, on utilise de la iodure d’argent."

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.