Trois ans de prison de ferme

Ce sont les voisins du couple qui appelleront les forces de l'ordre afin de venir en aide à la femme. Un bilan médical a été établi à la suite de ce drame. Victime de nombreuses ecchymoses, elle bénéficie de 60 jours d'interruption totale de travail. 

"Je suis amoureuse de lui. Je ne veux pas qu’il aille en prison. C'est de ma faute tout ça, c'est parce qu'il pense que je fais des bêtises... Le 17 août, il m'avait déjà battue, mais je n'ai rien dit...", conclura Isabelle en larmes, malgré sa difficulté à s'exprimer à cause de la violence qu'elle a enduré la veille. 

Me Virginie Delhaye-Carenco, conseil du prévenu, rendra hommage, dans sa plaidoirie, "au courage" de cette femme.

La décision de justice a été rendue, l'homme qui suit une formation dans le domaine de la production électronique en aéronautique, écope de quatre ans de prison dont un an avec sursis et une mise à l'épreuve durant deux ans. Il a pour interdiction d'entrer en contact avec la victime et à sa sortie de prison, le coupable ne pourra plus résider à Narbonne. Par ailleurs, Abel* a pour obligation de se soigner car parmi ces 16 condamnations, six étaient pour conduite en état d'ivresse et trois pour violences.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.