Sommaire

Exprimer notre part sombre

Quand on tente d’expliquer pourquoi les faits divers nous touchent tant, on évoque souvent le calvaire de la victime, pourtant, il y a selon Sylvianne Spitzer quelque chose de plus sombre. "Les faits divers se sont souvent des gens ordinaires qui glissent. Finalement on va aussi beaucoup s’intéresser au bourreau et à son mode opératoire plutôt qu’à la victime".

La psychologue et criminologue n’hésite pas non plus à avancer une autre piste : "S’intéresser aux faits divers c’est peut-être quelque part vivre un passage à l’acte par procuration, comme un exutoire à sa propre violence".

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.