Environ 500 personnes ont participé ce dimanche à une marche blanche organisée à Perpignan (Pyrénées-Orientales) par Lola et son compagnon. Agressée sexuellement le 25 juin dernier en pleine rue, la jeune femme demande que "justice soit faite".

©Capture d'écran l'Indépendant

Ce dimanche Lola et son compagnon étaient en tête du cortège. La jeune femme de 26 ans, victime d’un viol en pleine rue en juin dernier à Perpignan, a décidé de briser le silence. Environ 450 personnes (selon la police) ont défilé depuis le lieu de l’agression présumé jusqu’au palais de justice de la préfecture des Pyrénées-Orientales.

"Je montre mon visage, montrez-nous le vôtre", était-il écrit à l’attention des agresseurs sur une banderole que portait Lola et ses proches. Parmi les manifestants, "des jeunes filles avaient inscrit une croix rouge sur leur visage ou leur bras, en tant que victimes d’abus", nous apprend l’AFP. D’autres membres du cortège portaient des T-shirts où était inscrit "les victimes de viol ne doivent plus avoir honte".

Un viol sous le regard des passants

La jeune victime aurait été agressée par deux individus de 25 à 30 ans le 25 juin dernier vers 18h30. L’un des deux agresseurs aurait violé Lola sous la menace d’un couteau tandis que l’autre filmait la scène. Prévenus par la victime, les policiers l’avaient retrouvée "en état de choc, les vêtements déchirés", alors que les agresseurs avaient déjà pris la fuite, explique l’AFP.

Publicité
"Une dizaine de personnes sont passées ce jour-là. Qu’elles appellent la police", avait alors imploré la jeune femme lors d’une conférence de presse le 4 juillet à visage découvert, rapporte L’Indépendant. "Je veux dire à mes agresseurs que je ne lâcherai rien et qu’on finira par les retrouver quoi qu’il arrive," avait-elle conclu.

Vidéo sur le même thème : violée en plein jour et dans la rue: "Faut arrêter de se taire" - 06/07

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité