Vous recevez un message étrange sur votre répondeur ? Prudence. Des escrocs usurpent l'identité de votre banque ou des administrations pour vous piéger.
Attention au Vishing : la gendarmerie alerte sur cette arnaque téléphonique IllustrationAdobe Stock

 Informations personnelles, coordonnées bancaires… Voici ce que tentent de récupérer des escrocs par le biais de messages alarmistes laissés sur votre répondeur téléphonique. La gendarmerie du Nord alerte sur la pratique du "vishing", l’hameçonnage par téléphone.Cette technique, contraction des mots  "voice" et "phishing", consiste à vous inquiéter sur l'état de votre compte bancaire par exemple, ou sur le règlement de factures. Les malfaiteurs peuvent aussi prétexter un remboursement en votre faveur, en provenance d’une banque, d’une entreprise, de la CAF ou même des impôts.

Pour cela, ils envoient un message vocal sur les réseaux IP filaires ou non en vous incitant de rappeler aussitôt un numéro de téléphone. Un système automatisé ou une personne vous demande alors vos coordonnées bancaires. Soyez prudents !

Escroquerie à la Sécurité sociale et à l’Urssaf : récupérer les données bancaires

L’objectif des escrocs : obtenir les coordonnées bancaires des cotisants. Pour arriver à leur fin, les fraudeurs contactent les victimes par téléphone. Au bout du fil, ils se présentent alors comme associés à l’Urssaf ou à l’Agence de la Sécurité sociale pour les indépendants.

Une fois les présentations faites, les usurpateurs demandent aux interlocuteurs de leur transmettre leurs numéros de comptes bancaires. Dans un communiqué publié sur son site Internet, L’Urssaf recommande aux cotisants des deux institutions d'être vigilants. Elle leur demande également "de ne pas répondre à cette sollicitation". Ces tentatives d'escroquerie ciblent actuellement les indépendants.

A lire aussi : Arnaque à la veste : elle peut vous coûter plusieurs centaines d'euros

Escroquerie à la Sécurité sociale et à l’Urssaf : la technique du hameçonnage

L’organisme rappelle également que L’Urssaf, ainsi que l’Agence de Sécurité sociale, "ne sollicitent jamais les cotisants par téléphone afin d'obtenir des données bancaires." Pour les personnes qui ont communiqué des informations bancaires suite à un message frauduleux, il est conseillé "de faire immédiatement opposition auprès de sa banque".

Cette technique d’hameçonnage par téléphone, appelée également "vishing", fait partie de la palette d’escroquerie à l’aide de machine avec le "phishing" (faux mails) et les "ping calls" (arnaque à l’appel en absence), explique Le Figaro. Il faut donc être prudent lorsque des interlocuteurs se présentent sous l'étiquette d'un organisme ou d'une entreprise. Encore plus, dès lors qu'il s'agit de communiquer des informations personnelles.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Sécurité sociale, Urssaf : gare à l'arnaque au vishing !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.