Le vol commercial New York-Dallas a fait un mort, ce mardi. Malgré la tourmente en plein vol, la pilote a su rester calme.

Incroyable. Ce mardi, le moteur d’un avion de la compagnie Southwest a explosé en plein vol. L’une des passagères, aspirée par un hublot pulvérisé, a succombé à ses blessures. Malgré la panique à bord, et si  "cela aurait pu être beaucoup plus grave" selon un expert, c’est en partie grâce à Tammie Jo Shults. La femme de 56 ans a su garder un calme olympique, à plus de 10 000 mètres d’altitude.

L’appareil supposé relier New York à Dallas, transportait 144 passagers. L'un des moteurs du Boeing 737-700 qui a explosé dans les airs et l’avion a été forcé d’atterrir en urgence à Philadelphie. D’après un enregistrement de la communication avec les aiguilleurs du ciel à terre dévoilé par la NBC, la pilote a calmement expliqué la situation : "Nous avons une partie de l'avion qui manque, donc nous allons devoir ralentir un peu". 

Publicité
Publicité

Les passagers, qui ont frôlé la mort, n’ont pas tari d’éloges. "La pilote, Tammy Jo, a été tellement incroyable ! Elle nous a fait atterrir en sécurité à Philly", a notamment déclaré l’un des voyageurs à CNN. Après l’atterrissage in extremis, la pilote a d'ailleurs pris le temps de saluer les passagers, un à un.

Une héroïne des airs

Tammie Jo Shults, mère de deux enfa nts et mariée à un aviateur de la même compagnie aérienne, est une ancienne pilote de l’armée américaine. Après un diplôme à la MidAmerica Nazarene University au Kansas, elle a désiré devenir pilote de chasse, en vain, assure Kansas Daily Star. Celle qui est aujourd’hui "une héroïne", avait été refusée par l’US Air Force. 

Selon les dires d'une ancienne camarade, Cindy Foster, si elle a subit "beaucoup de résistance" parce qu’elle est une femme, elle a finalement été acceptée à l’US Navy, avant de rejoindre Southwest Airlines en 1993. "Elle savait qu’elle devait travailler plus dur que les autres. Elle avait dit qu’elle ne laisserait personne lui dire qu’elle ne pouvait pas voler", a-t-elle d’ailleurs confié au média américain. Si elle est devenue l’une des premières femmes pilote de chasse, elle a surtout été la première à avoir piloté un avion de combat F/A Hornet.

Pour l’heure, les raisons de l’accident sont toujours inconnues. Le Bureau d’enquête et d’analyses (BEA) a entamé une étude de l’avion par des experts.