Un usager du métro a filmé l'agression violente d'une jeune femme par un autre passager. Insultes, violence physique... La scène est sidérante.
VIDÉO Paris : une femme violemment agressée dans le métroIllustrationIstock

La vidéo a soulevé un tollé sur les réseaux sociaux. Une femme a été agressée dans le métro parisien par un autre passager. Les faits se seraient déroulés mardi 28 janvier et ont été filmés par une troisième personne, à l'aide de son téléphone portable. Comme l’explique BFMTV, les faits se sont déroulés sur la ligne 9 du métro, au niveau de la station Ranelagh. On peut entendre l'agresseur insulter la passagère : "Casse-toi (…) Arrête de m’emmerder, me regarde pas bizarre surtout, je t’enc*** moi (…) Je vais tellement te faire du mal, tu vas tellement souffrir, tu vas vouloir fermer ta bouche, wallah tu vas plus rigoler". Il lui assène ensuite une gifle violente. Que s'est-il passé ? Une vidéo postée sur YouTube montre l'agresseur approcher la jeune femme et tenter d'avoir un contact physique avec elle. Le jeune homme présent sur la vidéo s'approche à son tour, pour tenter de s'interposer. Les insultes auraient commencé juste après.

Un acte jugé "scandaleux" par la RATP

L’homme qui a filmé la vidéo est parvenu à neutraliser l’auteur des faits, aidé d’autres passagers. Auprès de BFMTV, il explique que ce dernier a tenté de s’échapper : "On l’a rattrapé, je lui ai mis de la bombe au poivre dans les yeux. On a tiré la sonnette d’alarme du métro et l’homme a commencé à pleurer à cause du spray au poivre". Selon la RATP, l’agresseur était "en état d’ébriété" au moment des faits. "Nous condamnons fermement cet acte scandaleux. Notre priorité reste la sécurité des voyageurs. L’agresseur a été interpellé par nos équipes de sécurité et remis à la Police", ajoute la Régie sur son compte Twitter.

La vidéo a été largement partagée sur les réseaux sociaux et est arrivée jusqu’à la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les Femmes et les Hommes. Sur son compte Twitter, Marlène Schiappa explique avoir signalé la vidéo "à qui de droit". "L’agresseur est reconnaissable, justice va être faite", ajoute-t-elle, déplorant tout de même "que les autres passagers restent passifs". Par respect pour la victime, elle demande aux internautes de ne plus partager la vidéo sur les réseaux sociaux.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : La SNCF coûte à 224 € à chaque Français, même ceux qui n'utilisent jamais le train

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.