Sur le plateau de Laurent Ruquier, le journaliste musical est revenu sur une folle soirée avec Johnny Hallyday. 
Johnny Hallyday - NICOLAS TUCAT / AFPAFP

Johnny Hallyday et Philippe Manœuvre étaient "alcoolisés"

Philippe Manœuvre a côtoyé de nombreux rockeurs dans sa vie de journaliste musical. Une fonction qui lui a aussi permis de devenir proche de Johnny Hallyday. Samedi 6 octobre, il était invité sur le plateau de "On n’est pas couché" pour présenter son autobiographie "Rock. Ma vie est un roman". L’occasion pour l’ancien jury de la "Nouvelle Star" de partager des anecdotes croustillantes. Charles Consigny revient avec lui sur l’une d’entre elles, qui implique un souvenir très rock’n'roll avec Johnny Hallyday. Les deux hommes étaient ensemble dans la station de ski d’Avoriaz (Haute-Savoie) et avaient visiblement beaucoup bu. Philippe Manœuvre a en effet admis sur le plateau qu’ils étaient assez "alcoolisés" ce soir-là.

Un bras de fer avec couteau et fourchette

Rentrés dans leur chalet, Philippe Manœuvre et Johnny Hallyday se sont lancés dans un bras de fer, qui a rapidement mal tourné. "On était en blocage depuis dix minutes, il m’a planté une fourchette à fondue dans le bras. Moi j'ai pris un couteau, j’ai commencé à lui scier le bras", a raconté le critique musical sous les rires des présentateurs et du public. La scène ne s’arrête pas là puisque l’épilogue se situe le lendemain matin. En effet, en se levant le chanteur s’est rapidement interrogé sur les traces qu’il avait sur le bras et a demandé à son compère : "Dis donc rockeur, c'est quoi ces trucs-là ?". Philippe Manœuvre a montré son bras en guise de réplique.

Sur le plateau, le journaliste aux éternelles lunettes noires a évoqué également une confidence de Johnny Hallyday, datant du même soir. Avant d’entamer leur bras de fer épique, l’idole des jeunes lui a chuchoté à l’oreille : "Je suis le dernier des rockeurs". Un avis qu’il partageait encore dix ans après quand Philippe Manœuvre lui a reposé la question. Philippe Manœuvre a été très touché par la mort de Johnny Hallyday. Il avait en effet confié sa peine et son état de choc. Pour lui, le chanteur était tel un "phénix", il ne le voyait pas mourir un jour.

À voir en vidéo - Le beau geste de Laeticia Hallyday pour Laura Smet

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.