Invité sur le plateau de Laurent Ruquier samedi 15 septembre, Alain Afflelou s'est retrouvé face à Charles Consigny, remonté contre les publicités et le prix des lunettes.
Alain Afflelou - Valery HACHE / AFPAFP

Alain Afflelou face à Charles Consigny : « J'aime les mégalomanes »

Dans On n’est pas couché samedi 15 septembre, Laurent Ruquier recevait le célèbre opticien Alain Afflelou. La marque fête cette année ses 40 ans et a, pour l’occasion, sorti un livre, Passionnément. Le patron était donc sur le plateau pour faire la promotion du livre qui retrace, entre autres, son propre succès. Autour de la table, Charles Consigny a attaqué rapidement le chef d’entreprise, le qualifiant de « mégalomane » sans pour autant trouver cela comme négatif : « J’aime les mégalomanes, car souvent ils ont des raisons de l'être ».

Alain Afflelou face à Charles Consigny : des marges de 233 %

Mais c’est surtout sur le prix des lunettes que le nouveau chroniqueur de Laurent Ruquier a insisté, rappelant le slogan publicitaire d’Alain Aflelou « il est fou Affellou ! ». Le message porte en lui la promesse de vendre des lunettes peu chères par rapport aux concurrents. Mais dans les faits, la réalité serait bien différente. Charles Consigny, qui dit s’être « renseigné », révèle que les verres sont fabriqués en plastique et ne coûte que un euro à produire. Pour lui, les opticiens se font une marge de 233%, au profit d’un lobby auquel Alain Affellou appartient. « Le prix moyen d’une paire est de 470 €, soit 50% plus cher que dans le reste de l’Europe », a-t-il affirmé. Et de conclure : « il est pas si fou parce qu’il vend quand même ses lunettes trop cher ». S’en est suivi un débat sur le bienfondé de la publicité, dans lequel Alain Afflelou ne semblait pas très à l’aise. Le comédien François Rollin, présent sur le plateau, a, lui, clamé « la publicité, c’est le mensonge ! », en citant des exemples divers comme « un Mars et ça repart ». Le public, lui, a beaucoup ri.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.