Météo France annonce du soleil et une "grande douceur" partout dans l’Hexagone pour les trois jours à venir, au moins. Plus de détails sur ces prévisions qui promettent de vous donner le sourire !


Le beau temps va s’emparer du pays d’ici quelques heures ! Ce vendredi matin, il faudra encore composer avec quelques gelées et des températures un peu fraîches, mais dès l’après-midi la douceur va se généraliser à l’ensemble du territoire et s’accompagner d’un grand soleil. "Cette situation perdurera jusqu’à dimanche, journée la plus douce de la semaine", prévient Météo France.

Publicité
Publicité

A lire aussi –VIDEO Regardez le bulletin un peu spécial de France 2

Pour ce vendredi, les prévisionnistes annoncent ainsi des températures douces à partir de 14 heures et même au-dessus des 20°C dans la plupart des régions du sud et de la côte Atlantique. Seul le nord de la Seine devra encore supporter quelques nuages mais partout ailleurs on assistera à un ciel dégagé et ensoleillé.

Des températures dignes d’un mois de juin, dimanche !

Le weekend démarrera ensuite en beauté puisque Météo France prévoit samedi un réchauffement progressif de la masse d’air grâce à un puissant anticyclone qui se décalera vers l’ouest. "Les températures seront surtout remarquables sur l'ouest du pays, avec des pointes à plus de 25°C en Aquitaine et plus de 22°C en Bretagne, littoral inclus, valeurs parfois déjà 8 à 10 degrés au-dessus des normales, écrit l’agence dans son bulletin. Sur l'est ou le nord-est du pays, la hausse des températures sera plus modeste, mais les valeurs seront déjà 4 à 6 degrés au-dessus des normales, avec 20 °C jusque sur le Bassin parisien".

Dimanche, grâce à la masse d’air qui continuera de se réchauffer, les températures seront "dignes d’un mois de juin et se situeront généralement 7 à 11 degrés au-dessus des normales d'un début avril. Des pointes entre 21 et 25 °C seront probables sur la moitié nord et les 25 °C devraient être dépassés dans le Sud-Ouest. Près des côtes méditerranéennes, un léger marin atténuera un peu la montée des températures, mais on atteindra quand même des niveaux dignes d'un mois de mai".