La chanteuse était l'invitée de Marc-Olivier Fogiel dans le Divan vendredi 26 octobre.
Lio - VALERY HACHE / AFPAFP

Une blessure toujours aussi vive

L’ancienne candidate de Danse avec les stars 9, Lio, s’est confiée sur sa carrière, sa famille et son enfance auprès de Marc-Olivier Fogiel vendredi 26 octobre. Sur son fameux divan, l’animateur est revenu sur plusieurs épisodes douloureux de la vie de la chanteuse. Il a notamment évoqué avec elle le mur de protection qu’elle avait érigé entre elle et les hommes. Une protection que la chanteuse avait dû combattre pendant sa participation à l’émission de danse. Mais c’est en replongeant dans son enfance que Lio raconte l’histoire de sa première blessure.

Lio se souvient des larmes de sa mère

Née au Portugal il y a 56 ans, Lio vit peu avec ses deux parents qui se sont séparés alors qu’elle n’était qu’un bébé. Sa mère refait sa vie et elle vit alors avec elle et son frère. Mais à l’âge de 3 ans, son père, extrêmement jaloux, apprend l’existence d’un autre homme dans la vie de sa femme. Le divorce est interdit au Portugal, il intente un procès et "kidnappe" ses enfants. Alors que Lio passe la journée chez lui, il refuse de la ramener chez sa mère. Soudainement, "je dois aller vivre avec la sœur de mon père et mon frère est donné à mes grands-parents maternels", témoigne-t-elle, très émue. Elle se souvient des cris de sa mère derrière la porte et du drame que constitue cet événement dans sa vie de femme.

Depuis, elle confie avoir pardonné à son père, mais est consciente de la cicatrice laissée. "C’est marrant que je n’arrive pas à cautériser. Je ne comprends pas pourquoi ça me touche toujours autant", a-t-elle ainsi analysé. Elle a réussi à reconstruire l’histoire en entier bien que son père n’ait jamais eu la même version que sa mère. "Évidemment, mon père ne voit pas les choses de la même manière que ma maman et il a raconté une autre histoire à mon frère. Et au final, à force de se parler, on met les puzzles ensemble et on commence à voir à peu près une vérité, une réalité se dessiner. Évidemment pas celle totalement que notre mère nous a racontée".

À voir en vidéo - Homosexualité, paternité, GPA... Marc-Olivier Fogiel se livre