Une femme de 27 ans venue se faire opérer à l’hôpital, est morte d’une erreur médicale, au début du mois d’avril. Son médecin s’est trompé et l’a embaumée vivante.


Erreur médicale et embaumement. Ekaterina Fedyava, une jeune femme de 27 ans est décédée d'une terrible erreur médicale, jeudi 5 avril dernier, à l’hôpital d’Oulianovsk, en Russie. Elle venait simplement se faire enlever un kyste interne, mais n'a finalement pas survécu. D’après les informations du Dailymail, la jeune femme a subi d'attroces souffrances en étant embaumée vivante. 

L’opération bénigne aurait dû se passer sans accroc. Pourtant, le personnel soignant a commis l’irréparable : les médecins ont mal lu le flacon et lui ont injecté le mauvais médicament dans les veines. Au lieu de se voir administrer de la saline, Ekaterina Fedyava a reçu du formol, un médicament qui préserve le corps de la décomposition après la mort.

"Elle a été rongée de l’intérieur, c’est un meurtre pur et simple", s’est indignée Galina Baryshnikova, la mère de la victime, qui a pourtant tenté d'alerter les médecins pour qu'ils lui viennent en aide. 

Après plusieurs jours de coma profond, la jeune femme a été transférée en urgence dans un centre hospitalier spécialisé de Moscou, à 800 kilomètres d’Oulianovsk. Malgré les soins et l'injection de près de 52 drogues dans le sang pour essayer de la sauver, cela n’a pas suffi. La jeune femme a succombé d'une insuffisance cardiaque et pulmonaire.

Des convulsions, des douleurs chroniques et des vomissements

La mère de la jeune femme, Galina Baryshnikova, présente sur les lieux a vu sa fille agoniser sous yeux : "ses jambes bougeaient, et son corps était secoué par les convulsions". La mère a supplié les médecins de lui venir en aide, en vain. "Je pense qu'ils voulaient simplement que je m'en aille, qu'ils puissent tout dissimuler", a-t-elle déclaré.

Publicité
Rashid Abdullov, le ministre de la Santé de la région d’Oulianovsk, a réagi à ce drame sur Twitter : "Toutes mes condoléances aux proches d’Ekaterina Fedyava. C’est une terrible tragédie. Nous apportons toute notre aide à la famille de la victime. Une enquête a d’ores et déjà été ouverte et les personnes responsables ont été rencontrées."

La famille d’Ekaterina Fedyava a finalement été obligée de rapatrier son corps, à ses frais. Ses funérailles ont eu lieu le 7 avril dernier, et une enquête criminelle a été ouverte. 

mots-clés : Mort, Hôpital, Russie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité