Une agression barbare ! La vidéo d'un homme poignardé à mort à Lyon a été publiée sur la messagerie de Facebook ce mardi 5 mars. Le second martyre vient d'être retrouvé vivant par la police.
IllustrationAFP

Vidéo choc d'un meurtre diffusé sur Facebook Messenger : des images insoutenables

Ignobles, choquantes, inhumaines… Les images de torture et assassinat survenus ce lundi 4 mars à Lyon, sont insoutenables. La vidéo, diffusée mardi sur la messagerie de Facebook, a indigné les internautes. Pendant près d’une minute, on y aperçoit deux hommes, subissant insultes et coups. L’un est debout, les mains attachées, tandis que l’autre est à terre. Trois agresseurs les poignardent.

Alertés par un proche, qui venait de voir un de ses amis être assailli de coups de couteaux et tué dans cette tragique séquence sur les réseaux sociaux, les autorités ont découvert mardi, avec l’aide des pompiers, le premier corps.

Le cadavre d’un homme "pieds et poings liés", gisait dans un appartement dévasté du quartier de la Croix-Rousse, dans le premier arrondissement de la ville, rapporte LCI. L'autopsie a révélé une soixantaine de plaies par arme blanche.

La seconde victime, elle, restait introuvable. Une enquête pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d’actes de torture commis en bande organisée" a ainsi été confiée mardi à la direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon.

Vidéo choc d'un meurtre diffusé sur Facebook Messenger : un jeune homme de 28 ans retrouvé

Pendant les deux jours qui ont suivi, le pire a été imaginé pour la seconde victime, jusqu’à ce que le parquet signale l’avoir retrouvée, blessée mais vivante. L’homme, âgé de 28 et de nationalité algérienne "présente de nombreuses blessures mais ses jours ne sont pas en danger", rapporte Le Figaro.

Selon le journal local Le Progrès, qui a fait traduire la vidéo de l’arabe au français, un vol aurait déclenché la rixe. D’après les dialogues très confus, les agresseurs reprocheraient à l'un des hommes victimes d'avoir dérobé un téléphone. Après avoir été insulté et frappé, il indique avoir mal et demande à pouvoir se rendre à l'hôpital. Également âgé de 28 ans, il était défavorablement connu de la justice, et avait été condamné plusieurs fois pour violences et vols aggravés.

Face à la violence de la scène, la police a alerté les internautes sur Twiter : "[VOS SIGNALEMENTS] Vous êtes nombreux à nous signaler une vidéo de torture. Une enquête a été ouverte par la #Police judiciaire de #Lyon et les policiers de #Pharos sont mobilisés pour faire retirer la vidéo. NE RELAYEZ PAS ces images choquantes !"

Vidéo : Disparue il y a 18 ans, la police vient de retrouver son corps

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.